La  Voie intégrale

 

La voie intégrale est un voyage dans les profondeurs de l’être qui conduit à un dépassement de l'être.


Voie spirituelle, où élévation et incarnation s'harmonisent.

 

Car c'est la vie quotidienne qui est essentielle dans toute démarche authentique de développement personnel.

La spiritualité est une démarche de conscience, qui a pour objectif de se connaitre soi-même, en vérité!


Vérité, non pas comme une pensée apprise, ni comme une expérience subjective!

Vérité, basée sur le réel du quotidien.

Vérité qui se révèle en joie

 

Nous disons que la vérité est l'autre facette de l'Amour

Etre vrai en parole, être vrai avec soi-même est essentiel pour se sentir bien.

Il est indispensable de ne pas se mentir à soi-même.  

La spiritualité est une affaire de CONSCIENCE, de vécu.

Nous recherchons tous le bien-être. 

L’enjeu du développement spirituel, c’est soi-même... dans une relation juste avec la vie.

Nombreuses sont les démarches spirituelles, comme nombreuses sont les cultures humaines.

Mais peut-il y avoir une vérité, une évidence qui soit universelle?

Il est important de considérer cette question objectivement.

Etre juste avec soi-même, et dans sa relation aux autres, ne peut qu'être intuitif,

ce n'est pas un appris, un objet de la mémoire.

Dialoguer avec soi-même pour comprendre les enjeux, permet une juste connaissance de soi.  

Chaque individu possède en lui les ressources de son évolution.

Pour trouver, il faut interroger.  Le premier dialogue, doit donc être intérieur.  

 Pour connaître, il faut rencontrer.  

Etre en relation avec soi-même, être à l’écoute de soi-même, porter son attention sur ce qui vibre en soi. 

*

La Voie intégrale n’est pas l’émancipation individuelle, bien que celle-ci soit une condition nécessaire, mais la vie et la spiritualisation : la libération de la conscience humaine.  

 

 

"D'une façon générale, la tradition spirituelle considérait le corps comme un obstacle, comme une substance incapable de spiritualisation ou de transmutation, un poids lourd qui attachait l'âme à la nature terrestre et empêchait soit son ascension vers l'accomplissement spirituel en le Suprême, soit la dissolution de son être individuel en le Suprême.

Mais si cette conception du rôle du corps dans notre destinée convient assez bien à une sadhana (discipline spirituelle) qui considère la terre simplement comme un lieu d'ignorance et la vie sur terre comme une préparation à une sortie salvatrice hors de la vie, elle est insuffisante pour une sadhana qui conçoit une vie divine sur la terre et qui estime que la libération même de la nature terrestre fait partie du dessein total de l'incarnation de l'esprit ici-bas.

Si une transformation totale de l'être est notre but, la transformation du corps doit indispensablement en faire partie. Sans elle, aucune vie divine intégrale n'est possible sur la terre."

Sri Aurobindo

 


Service gratuit facile et accessible à tous

Je crée mon site